Rechercher
  • Sanja

Et si on faisait un jeûne ?

Dernière mise à jour : 13 août

On parle beaucoup de jeûne intermittent mais savez-vous ce que c'est ?


Le jeûne intermittent correspond à une restriction alimentaire stricte ou équivalente à moins de 25% de l’apport calorique de base accompagnée d’une restriction de l’apport hydrique.


Cette pratique a d’abord été pratiquée dans un cadre religieux. Elle est désormais proposée de plus en plus comme un régime, utilisée dans un but perte de poids et d’amélioration de la santé.


Il existe de nombreuses variantes du jeûne, par exemple le régime 5:2 : ce dernier, que l’on retrouve fortement au Royaume-Uni, consiste en un jeûne de 2 jour non consécutifs par semaine.


Le jeûne intermittent peut également être pratiqué quotidiennement en ne s’alimentant pas entre certaines heures précises : on parle d’un jeûne strict au cours duquel on ne s’alimente pas d’environ 12h à 18h.



Le jeûne intermittent a-t-il un réel bénéfice sur notre santé ?


Les avantages spécifiques du jeûne intermittent ne s’arrêtent pas seulement à la perte de poids. Selon plusieurs études, le mode d’action de ce jeûne aurait une influence sur :

· la réduction calorique

· le microbiote intestinal, notamment une réduction des problèmes de perméabilité intestinale et des inflammations

· le rythme circadien : soit l’horloge interne


Il est important de respecter notre rythme circadien, c’est-à-dire nos cycles d’éveil et de sommeil afin de diminuer les risques sur notre système métabolique tel que l’insulino-résistance. Ce sont la lumière et l’alimentation qui balance le cycle circadien : c’est pourquoi il est conseillé de faire le jeûne lors de notre cycle nocturne afin de ne pas perturber notre horloge biologique.


On retrouve de nombreux bénéfices apportés par les jeûnes. Dans le cas des maladies cardiovasculaires, on trouverait non seulement un avantage à la perte de poids, mais aussi des améliorations au niveau :


• du métabolisme des lipides

• des marqueurs inflammatoires

• de l’hypertension artérielle

• des paramètres glycémiques


Cependant le jeûne intermittent n’est pas recommandé pour tout le monde. Dans les populations à risques on retrouve les enfants, les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les personnes âgées. Aussi, il n’est pas conseillé de mettre en place une restriction alimentaire chez les personnes ayant des risques d’hypoglycémie, tels que les personnes atteintes du diabète ou ayant des déséquilibres hormonaux, car cela engendrerait un risque de mettre en danger leur horloge biologique et donc de dégrader leur état de santé.


Le jeûne intermittent représente une option dans la recherche de la perte de poids mais également dans la recherche du bien-être grâce à ses effets bénéfiques sur notre santé. Cependant, ne prenez pas de risques et consultez un professionnel de la santé avant de commencer tout type de jeûne ou de régime afin d'avoir un suivi et des conseils adaptés à votre cas !



0 commentaire

Posts récents

Voir tout